théier vert
La belle plante
Les cinq trésors
thé noir
Somptueux Thé noir
Pour récolter un thé, le cueilleur pince les deux premières feuilles et le bourgeon des nouvelles pousses entre son pouce et son index. Le cueilleur connaît le moment le plus approprié pour la récolte, et pour chaque thé, il ne choisit que les feuilles les plus tendres pour produire un thé très fin. Le thé noir doit sa couleur sombre si particulière à l’étape de fermentation lors du processus de transformation, il se conserve de longues années sans voir sa saveur s’altérer. Thé aux saveurs puissantes, il représente une excellente base pour les blends et se marie avec de nombreux parfums, bergamote, citron, orange, etc.
Thé Oolong
Mystérieux Thé Oolong
Le thé Oolong est le parfait intermédiaire entre le thé noir et le thé vert grâce à sa semi-fermentation. Il existe de nombreuses variétés de Oolong, du thé léger et vaporeux au thé sombre et cuivré, au goût de caramel brûlé.
thé vert
Chatoyant thé vert
La transformation du thé vert est légèrement différente de celle du thé noir. Selon le type de thé vert désiré, on laisse ses feuilles se flétrir plus ou moins longtemps. Le thé délicat est ensuite séché en bassines pour stopper le processus de fermentation . Les feuilles sont ensuite roulées et passées au feu. Le thé vert se conserve de longs mois, mais perd plus rapidement ses qualités gustatives que le thé noir. La présence de tanins dans le thé vert inhibe l’effet hypertenseur de la caféine, le thé vert possède ainsi des vertus relaxantes. Le thé vert doit sa jolie couleur à l’étape de séchage qui préserve sa teinte en empêchant toute réaction d’oxydation.
thé blanc
Précieux Thé blanc
Reconnaissable entre mille à sa couleur pâle et son goût léger et raffiné, le thé blanc est rare et précieux. Il doit son nom au délicat duvet blanc qui recouvre le premier de ses bourgeons. Le cueilleur récolte exclusivement ce bourgeon et la feuille supérieure du théier nouveau, ce qui rend ce thé si précieux. Ses feuilles sont ensuite flétries et séchées.
rooïbos
Flamboyant Rooïbos
Le rooibos est un arbuste, il s’épanouit exclusivement dans les montagnes de Cederberg, en Afrique du Sud, au nord de la ville du Cap. Il n’est pas apparenté au théier mais est souvent appelé « thé rouge » grâce à son infusion de couleur rouge-brun faite de fins morceaux de ses feuilles. Le cueilleur récolte ses rameaux et ses feuilles, passés ensuite dans des rouleuses pour en casser les fibres et ainsi commencer sa fermentation. Les feuilles fermentent pendant quelques heures, étalées sur cinquante centimètres d’épaisseur et vaporisées avec de l’eau. Elles sèchent ensuite en plein air, disposées sur une fine épaisseur.
De merveilleux bienfaits
La théine
Les basses calories
Des antioxydants
Prêt pour un quiz ?
×
Parmi ces 4 variétés, quelle est celle qui n’est pas apparentée à la famille du thé ?

Vert, blanc, noir, rooibos

Indice : La solution se trouve derrière le cercle rouge.